Stages à l’étranger : 10% des étudiants en 2ème année de DUT tentent l’aventure

Stages à l’étranger : on vous en dit plus…

Les étudiants sont de plus en plus nombreux à réaliser leur stage à l’international. Avoir la possibilité de voyager à l’étranger permet aux étudiants de vivre de nouvelles expériences, à la fois professionnelles et personnelles : ils découvrent une nouvelle culture, une autre gastronomie, un fonctionnement différent. Tous reviennent enchantés de leur séjour.

Chaque année, l’IUT reçoit des offres de stages à réaliser à l’international. Les étudiants utilisent aussi leur réseau personnel ou font leurs propres recherches pour décrocher ce précieux stage à l’autre bout du monde. Les destinations sont nombreuses : de l’Europe à la Nouvelle-Zélande en passant par la Côte d’Ivoire, la Thaïlande, les États-Unis, le Canada ou Dubaï… Cette année, ils sont 49 étudiants en stage à l’étranger.

Corentin, Clara, Elodie et Clara, étudiants en 2ème année de DUT  Techniques de Commercialisation, sont actuellement à Saragosse en Espagne dans l’entreprise de commercialisation de skateboards « Nomad ». “L’ambiance de travail en Espagne est très conviviale”.  Leurs missions sont la préparation d’un voyage en Bulgarie, la prospection de magasins de skateboards à l’étranger dans le but de développer l’entreprise à l’international avec notamment la France, l’Amérique Latine et l’Allemagne. Ils gèrent aussi le site web et préparent les interviews des artistes qui collaborent avec l’entreprise.

Pierre et Pierre, aussi étudiants en DUT Techniques de Commercialisation, sont tous les 2 à Boston aux États-Unis dans l’association à but non lucratif « Boston Harbor Now » qui a pour objectif de promouvoir et protéger la baie et les îles du parc fédéral de Boston.

Leurs principales missions sont en totale adéquation avec leur formation commerciale : la création d’une page web et la réalisation d’une campagne de publicité pour les îles. Ils sont aussi chargés de la programmation des évènements pour la saison estivale. Les membres de l’association les laissent travailler en autonomie et en parfaite confiance.

« Notre compréhension de l’anglais s’améliore largement ainsi que notre expression. »

Ils profitent de leur stage pour visiter la ville et ses alentours. « Nous avons randonné dans les magnifiques forêts du Massachusetts et visité l’université de Worcester Polytechnique Institute. » Ils comptent aussi visiter Harvard, le MIT, (Massachusetts Institute of Technology) et Berklee, ces grandes universités mondialement connues situées dans le Massachusetts.

Céline, Héloïse et Léa, en 2ème année DUT Gestion des Entreprises et des Administrations, sont dans l’entreprise Remax à Londres.

« Nos missions se rapportent au marketing. En effet, nous devons développer le site web et réaliser des PowerPoint pour les événements de l’entreprise. Londres est une ville dynamique et cosmopolite : il y a beaucoup de nationalités avec des accents très différents. Rien qu’à l’agence Remax, il y a environ 10 nationalités différentes ».

“La différence notoire que j’observe ici, c’est que les Londoniens sont très vivants, souriants et bienveillants. Le mix des cultures et des styles est partout. Mon anglais s’est amélioré de manière flagrante. J’adore cette nouvelle vie Londonienne, il y a tellement à faire et à découvrir !”

Le Canada est la destination la plus prisée par les étudiants. Cette année, ils sont au total 17 étudiants à être à Ottawa, Moncton, Québec ou Montréal. Du commerce à la comptabilité en passant par la statistique et l’informatique, les 4 formations de l’IUT sont représentées.

Clément et Florine, en 2ème année de DUT Gestion des Entreprises et des Administrations, sont à Montréal et Marthe, en 2ème année de DUT Techniques de Commercialisation, est dans la ville de Québec.

Florine : « La culture locale est particulière mais très agréable. Les québécois sont très gentils. Leur accent est difficile à comprendre et entraîne parfois des quiproquos mais c’est très sympa. »

Clément : « Le personnel est très accueillant, je travaille dans le secteur de la finance. J’ai pu découvrir un nouveau système d’exploitation (Oracle R12).”

Marthe : « Ici au Québec c’est encore l’hiver. La neige commence vraiment à fondre mais il fait toujours aussi froid le matin. La culture est assez proche de la nôtre. Cependant, je trouve que la relation au travail est beaucoup plus familière qu’en France. Les gens se tutoient plus facilement, ils tutoient même leur patron ! »