Les relations internationales à l’IUT de Vannes

monde

Les Relations Internationales de l’IUT de Vannes sont développées dans la cadre de programmes de coopération mis en place par l’Europe, la Région et d’accords bilatéraux en lien avec le service des affaires internationales de l’UBS. Elles ont pour but de favoriser la mobilité des étudiants (stages et études).

Le service des Relations Internationales de l’IUT de Vannes accompagne les étudiants partant à l’étranger dans le cadre de leurs études ou de leurs stages dans les démarches administratives :

  • réunions d’informations
  • aide à l’élaboration de leur dossier de demande de bourse (Erasmus+, bourses nationales, régionales, départementales, etc)
  • conseil pour l’obtention de visa
  • relai avec la sécurité sociale
  • lien entre l’IUT et le service des affaires internationales de l’UBS.

La presse en parle

Le service des relations internationales accompagne dans leurs démarches :

  • les étudiants en 2ème année qui souhaitent partir en stage à l’étranger,
  • les étudiants de 1ère année qui souhaitent effectuer 6 mois à l’étranger dans le cadre de leur formation,
  • les étudiants de 2ème année qui souhaitent poursuivre leurs études à l’étranger après l’obtention de leur DUT,
  • les étudiants étrangers qui souhaitent intégrer l’IUT.

Anticipez !

La recherche d’un stage à l’étranger peut se révéler fastidieuse, notamment parce que tous les pays n’ont pas forcément la même approche du stage en entreprise.

Un conseil : anticipez ! Plusieurs semaines, voire plusieurs mois, peuvent s’écouler entre les premières prises de contact et la signature de la convention de stage.

Les démarches de recherche d’un stage sont personnelles et individuelles ; néanmoins, l’IUT propose tous les ans des stages à l’étranger grâce aux offres des nombreuses entreprises étrangères partenaires.

Chaque année, 10% des étudiants de seconde année partent en stage à l’étranger.

En 2016, 45 étudiants sont partis effectuer leur stage à l’étranger. Plus d’infos sur notre page Actualités

 

La recherche de stage sur internet :

Sites généralistes :

Sites spécialisés par pays :

Le financement :

Il existe différentes aides à la mobilité pour les jeunes partant à l’étranger dans le cadre de leurs stages.

Tout étudiant boursier ou non-boursier est susceptible de bénéficier d’une ou plusieurs bourses pour son stage à l’étranger. Attention : certaines bourses ne sont pas cumulables !

Ni l’IUT ni l’UBS ne sont donateurs : le service des relations internationales accompagne les étudiants dans leurs démarches en servant d’intermédiaire avec les organismes qui financent.

Quelques exemples de bourses :

Les principaux critères :

Les critères d’attribution des bourses sont multiples et dépendent des organismes financeurs :

  • la durée du séjour,
  • l’éloignement géographique,
  • le coût du transport,
  • la cherté du pays,
  • les ressources des parents, etc

En général, l’aide financière est versée après le début du stage : l’étudiant qui part doit donc disposer des fonds nécessaires au bon déroulement de son stage.

Les destinations :

L’IUT propose à ses étudiants la possibilité d’effectuer le premier semestre de la seconde année à l’étranger. Grâce à ses 5 partenaires en Europe et 3 partenaires au Canada, 37 étudiants peuvent partir chaque année effectuer leur semestre 3 à l’étranger : 16 GEA, 17 TC, 2 STID et 2 INFO.

En Europe :

En Allemagne, l’Université d’Aschaffenburg, en Espagne, l’Universidad de Jaén et l’Université de Vigo, au Portugal, l’Instituto Supérior de Contabilidade e Adminstraçao et en République Tchèque, l’University of South Bohemia

Au Canada :

L’Université du Québec à Chicoutimi, le Cegep Vanier et le Cegep Godin à Montréal

 

A la rentrée de septembre 2016, ils sont 18 étudiants à effectuer leur semestre 3 à l’étranger.

Youna et Anaëlle sont à Aschaffenburg en Allemagne. De nombreuses activités sont proposées aux étudiants Erasmus. Après 3 semaines d’intégration, elles démarrent enfin leur semestre 3 !

Angély et Louise, en 2ème année techniques de commercialisation, sont à l’Université de Bohème du Sud à Ceske Budejovice en Tchéquie.

Les 4 étudiantes au cegep Vanier de Montréal ont créé leur blog et partagent leur expérience : semestremontrealtcvannes.wordpress.com.

Maxime, étudiant en DUT Informatique réalise son semestre 3 à l’UQAC. Il profite de son semestre à l’étranger pour voyager aux Etats-Unis et au Canada :

2 étudiants en GEA et 2 étudiants en TC sont à l’ISCAP de Porto. Ils sont ravis de leur séjour et de l’accueil des portugais. Le jour de leur arrivée, un groupe d’étudiant est venu animer leur journée en jouant des musiques portugaises, vêtus de l’uniforme de Porto, ressemblant à ceux de Poudlard dans Harry Potter. D’ailleurs, l’auteur J.K Rowling se serait inspirée de Porto pour écrire les livres d’Harry Potter. Elle aurait notamment passé beaucoup de temps au café Majestic, rua Santa Catarina, pour écrire son premier roman, « Harry Potter à l’école des sorciers ».

 

Dans le cadre de leur projet tutoré, les étudiants de GEA ont réalisé un rapport sur leur semestre à l’étranger GEA S3 à l’étranger 2016-2017 ainsi qu’une vidéo.

Plus d’infos sur notre page Actualités.

Le financement :

Il existe différentes aides à la mobilité pour les étudiants partant à l’étranger dans le cadre d’un semestre d’études à l’étranger. Tout étudiant boursier ou non-boursier est susceptible de bénéficier d’une bourse pour son séjour à l’étranger.

Ni l’IUT ni l’UBS ne sont donateurs : le service des relations internationales accompagne les étudiants dans leurs démarches en servant d’intermédiaire avec les organismes qui financent.

Quelques exemples de bourses :

Les principaux critères :

Les critères d’attribution des bourses sont multiples et dépendent des organismes financeurs :

  • la durée du séjour,
  • l’éloignement géographique,
  • le coût du transport,
  • la cherté du pays,
  • les ressources des parents, etc

En général, l’aide financière est versée après le démarrage du semestre : l’étudiant qui part doit donc disposer des fonds nécessaires au bon déroulement de son installation sur place.

L’IUT propose à ses étudiants titulaires du DUT de poursuivre en Licence 3 à l’étranger dans le cadre d’une bi-diplômation avec l’UBS :

A la fin de son année à Heriot Watt, Maxime était titulaire d’une L3 MIS (Mathématique, Informatique, Statistique), spécialité statistique, délivrée par l’UBS et du B.Sc (Bachelor of Science) Combined Studies délivré par l’Université d’Heriot Watt.

A la rentrée 2016, 2 étudiants ayant en poche leur DUT STID ont fait leur rentrée universitaire à Heriot Watt.

 

 

 

Chaque année, l’IUT de Vannes accueille des étudiants étrangers dans ses quatre spécialités. Le service des Relations Internationales est présent pour les aider dans leurs démarches administratives au moment de leur arrivée en France et ainsi faciliter leur intégration :

  • inscription,
  • recherche de logement,
  • ouverture d’un compte en banque,
  • régularisation de visa,
  • souscription d’assurances, etc.

Tous les ans, des étudiants de diverses nationalités sont représentées. Cette année, 11 étudiants étrangers ont intégré l’IUT dont des vietnamiens, chinois, thaïlandais, camerounais, béninois et hollandais.

 

etud etrangers rentrée 2016

 

Le bureau des étudiants GEA organise un repas chaleureux et convivial afin de rassembler tous les étudiants étrangers de l’IUT autour de plats typiques de leurs pays ! Cette année, les étudiants se sont surpassés et ont offert au menu : tajine marocain, pâtes thaïlandaises, rouleaux de printemps et nems du Vietnam, bananes plantain de Madagascar et frikadeller danois ! Des odeurs et saveurs différentes pour embellir les papilles de tous autour des crêpes bretonnes au caramel au beurre salé et kouign amann !

En mai, l’IUT accueille des étudiantes canadiennes en stage sur Vannes.

les 6 canadiennes en stage à Vannes reçues à l'IUT

Comment candidater à l’IUT de Vannes ?

Les étudiants résidant dans un de ces pays :

Algérie, Argentine, Bénin, Brésil, Burkina-Fasso, Cameroun, Chili, Chine, Colombie, Comores, Congo Brazzaville, Corée, Côte d’Ivoire, États-Unis, Gabon, Guinée, lle Maurice, Inde, Indonésie, Japon, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Mexique, Pérou, Sénégal, Syrie, Russie, Tunisie, Turquie, Vietnam, Taiwan,

doivent OBLIGATOIREMENT et UNIQUEMENT contacter l’espace campus France à procédure CEF (Centre pour les Etudes en France) pour l’obtention d’un visa et le dépôt d’un dossier : www.campusfrance.org.

Déroulement
Un conseiller Campus France rencontre le candidat dans son pays de résidence pour former un avis qui ne lui est pas communiqué. Le conseiller transmet son dossier à l’IUT avec son avis. Un jury d’admission se réunit à l’IUT pour former à son tour un avis sur sa candidature. Les candidats sont ensuite informés sur leur espace Campus France des résultats d’admission.

Pour ceux qui résident dans un autre pays que ceux mentionnés, ils doivent candidater sur le site Admission Post-Bac : www.admission-postbac.fr

Un voyage d’études en Allemagne avec visites d’entreprises (TC 2ème année) ;

Une semaine anglaise : cours et activités en anglais ;

Une semaine de cours délocalisés en Angleterre (TC 1ère année) ;

Un concours de négociation en anglais, espagnol, allemand (TC 2ème année) ;

Une semaine à Londres pour les étudiants en DUT Informatique en apprentissage.

Cédric FRAMBOURG
Coordinateur des relations internationales

Fabienne GOETINCK
Assistante des relations internationales
Tél. 02.97.62.63.03

iutva.ri@listes.univ-ubs.fr

Stages réalisés en 2016

Sarah en Techniques de Commercialisation réalise son stage dans une piscine/spa en plein coeur de Londres. Son rôle est de promouvoir cette nouvelle entreprise dans le quartier chic de Chelsea et aux alentours. Elle doit développer des partenariats pour faire connaître les diverses activités de l’entreprise.

«  Je suis très autonome. J’accueille les clientes et j’effectue en ce moment un questionnaire de satisfaction. Je dois aussi veiller à ce que l’entreprise soit plus présente sur les réseaux sociaux. »

Titouan est en Gestion des Entreprises des Administrations. Après avoir effectué son semestre 3 à l’université d’Aschaffenburg en Allemagne, il est parti 3 mois réaliser son stage dans la capitale anglaise dans la franchise de RE/MAX, agence immobilière internationale. Il travaille avec une équipe très dynamique d’agents, de directeurs régionaux, de comptables et managers qui lui font découvrir de nombreux aspects de la vie d’une entreprise. Il met ses compétences au service de la gestion administrative mais aussi du marketing.

« Je suis très content d’être à RE/MAX, je suis relativement autonome et me sens très valorisé, bien que stagiaire. Londres est une ville très cosmopolite qui offre sur son temps libre de nombreuses possibilités de visites, que ce soit musées (gratuits), parcs,… La vie est un peu chère mais je considère que le fait d’avoir travaillé à Londres m’offrira des opportunités professionnelles que je ne pourrais pas avoir sans cette expérience. »

David en Gestion des Entreprises des Administrations est en Allemagne : il travaille dans l’entreprise Karstadt à l’Hermannplatz, dans le quartier de Neukolln à Berlin. Durant son stage, il doit mener à bien un projet : faire une analyse de la concurrence en situant Karstadt face au marché Berlinois, en trouvant et comparant les différents concurrents. Un projet relativement important pour l’entreprise.

« A mon travail, il m’arrive plus souvent de parler anglais qu’allemand.  D’ailleurs, il m’est arrivé de parler plus français certains jours. »

Olivier en  DUT Informatique est quant à lui en Roumanie. Il travaille actuellement sur le thème du « cloud » pour le groupe Orange. Son objectif durant ce stage est de permettre l’automatisation du déploiement (sur le cloud) d’un service développé par le reste de son équipe de développement. Ce projet lui permet de mettre en pratique des notions qu’il a pu acquérir durant ses deux années passées à l’IUT.

« La population roumaine est très accueillante et chaleureuse ! Mon voyage en Roumanie est très enrichissant ! »

Lorraine a choisi d’effectuer son stage de licence professionnelle Statistique Décisionnelle en Marketing de 5 mois en Irlande. En effet, on lui avait conseillé ce pays pour sa culture ainsi que son ambiance et la capitale, Dublin. La ville est très riche d’un point de vue économique : de nombreuses entreprises y ont leur siège social, comme Facebook, Twitter, PayPal ou encore Google. Oneview, jeune entreprise dynamique dans laquelle se trouve Lorraine est aussi implantée aux USA, en Australie et au Moyen-Orient. L’entreprise propose une solution (application informatique) qui permet d’améliorer l’expérience du patient en hôpital et facilite le flux de travail pour le personnel hospitalier. Lorraine est stagiaire business analyst.

« En plus d’être très chaleureux, l’Irlande est un pays anglophone, c’est parfait pour améliorer mon anglais et découvrir une autre façon de travailler ».

Pierre, en Techniques de commercialisation, travaille dans une association coopérative, en l’occurrence une librairie, au cœur du collège Garneau de Québec au Canada. Ses différentes missions sont liées à la librairie comme la préparation de la journée mondiale du livre et du droit d’auteur qui s’est déroulé pendant son stage. Il a également fait une étude de marché pour connaitre la concurrence sur la vente de manuels usagés.

« Les canadiens sont très serviables et prêts à aider les autres ». Le fameux «  tire-toi une bûche » pour dire « installe-toi ou prends une chaise » est assez déroutant. On ne dit pas « de rien » mais « bienvenue » et au téléphone on dit « bonjour » lorsqu’on raccroche ».

Sébastien, en Informatique, est lui aussi au Canada, à Moncton, dans l’entreprise Les Druides du Web. Après une arrivée mouvementée, une météo très changeante et un décalage horaire important, il a pu s’adapter à son nouvel environnement. Il a démarré son stage par les  spécialités locales : le sirop d’érable et la poutine ! « C’est vraiment très bon !  »

Autre témoignage de Céline qui a obtenu son DUT Techniques de Commercialisation en juin 2015 partie ensuite une année en Australie :

« J’ai décidé de partir jeune fille au pair en Australie après mon DUT, pour améliorer mes compétences en langue anglaise. Je vis dans une famille où je m’occupe le matin et le soir des enfants. Durant mon temps libre, je découvre le pays, une nouvelle culture et je rencontre de nombreuses personnes étrangères. Cela me permet d’échanger en anglais. J’ai pu énormément progresser au niveau de la compréhension. Je participe à différents cours de discussion organisés dans des librairies. J’améliore ainsi de jour en jour mon expression, ce qui est pour moi une réelle satisfaction. J’incite tous les étudiants à oser franchir le pas et partir à l’étranger. Le voyage permet de s’ouvrir l’esprit, de découvrir un autre environnement et d’apprendre beaucoup sur soi-même. »

Céline en Australie

Céline en Australie

Après son année en Australie, Céline a poursuivi ses études en licence éco gestion option marketing vente à l’UBS de Vannes.

D’autres témoignages sur notre page Actualités