En DUT TC, des chefs d’entreprise aident les étudiants à s’orienter…

Beaucoup d’enthousiasme suscité chez les étudiants à la suite de témoignages nombreux et variés de chefs d’entreprises vannetais venus en force soutenir nos étudiants de 2ème année en cette rencontre rentrée.

« Pas facile de savoir ce que l’on va faire après l’IUT ». Mathilde, Emeline, et Rodrigue s’interrogent : une licence professionnelle, un IAE, une école de commerce, entrer dans la vie active… Comment savoir dans la jungle des filières proposées ?

« C’est tout de même un peu effrayant de se projeter et de trouver la bonne voie » nous dit Romane.

On ne peut pas choisir pour eux explique Nathalie Bourdoncle, chef du département Techniques de Commercialisation, on peut juste les accompagner dans leur réflexion, notamment au travers des journées métiers où des adultes avec des parcours intéressants vont partager leur expérience et leur passion.

De grandes entreprises locales sont présentes : Michelin, avec Bertrand de Solages qui explique pourquoi il faut donner à chacun la possibilité de participer au projet de l’entreprise. Daucy avec Nicolas Gérald qui montre comment il faut toujours être flexible et adaptable aux aléas des marchés. Keragro avec Alexandre Manac’h, ancien étudiant de techniques de commercialisation et créateur d’entreprise, qui partage sa fougue et son enthousiasme pour l’entreprenariat. Le Crédit Agricole avec Christèle Salmon directrice marketing qui illustre comment les portes s’ouvrent quand on a des objectifs et une motivation clairs …

« Je sais mieux ce que je veux après une journée comme celle-là », « j’ai beaucoup plus envie de rentrer dans la vie active » « Finalement le monde du travail a l’air passionnant » « Ces témoignages nous permettent de mettre en lien le théorique et le pratique et nous donne envie d’avoir de l’ambition » « Il faut croire en soi » et Manon conclue « j’ai trouvé que chaque intervenant était passionné par ce qu’il faisait, cela m’a vraiment rassuré sur ma future insertion dans le monde du travail »

Autant de liens qui se tissent entre deux mondes parfois éloignés et grâce à ces nouveaux contacts ; des projets de stages, de formation et parfois d’emplois… Notamment dans la banque où Monsieur Carrer du CMB nous explique qu’il recrute à Bac + 2 des jeunes qui seront formés ensuite en interne.

Plusieurs intervenants le confirment, qu’ils soient promoteur immobilier comme le directeur de SEVEA ou dans l’agro-alimentaire comme le directeur commercial de SOPRAT- Père Dodu aujourd’hui on manque de jeunes commerciaux polyvalents et motivés, on a vraiment des postes pour eux, la porte est ouverte…